Delgado Fuchs

Parcours à L'L

Nadine Fuchs et Marco Delgado ont été résidents à L’L de 2007 à 2009. Ils n’y ont mené qu’une seule recherche.

Marco Delgado

Chorégraphe et danseur, Marco Delgado débute sa carrière dans un club de strip-tease nommé HAPPY FEW. Après cette expérience, l’envie de soleil et de nuits chaudes l’emmène aux îles Canaries où il poursuit ses recherches dans divers clubs à travers ces îles. Le ballet de Tenerife succombe à son mouvement naturel et l’engage. Par la suite, il passe par la Cie Nomades et le Bern Ballett. Avec Nadine Fuchs, il co-fonde en 2002 le collectif Delgado Fuchs, à qui l’on doit notamment Manteau long en laine marine… (2007).

Nadine Fuchs

Chorégraphe et danseuse, Nadine Fuchs étudie la danse classique et contemporaine à la Anne Woolliams School et à la SBBS (Schweizerische Ballettberufsschule) à Zurich, puis complète sa formation à l’Atelier Rudra Béjart à Lausanne. Elle danse au sein de compagnies comme Cie Nomades, Cie Alias, Bern Ballett, Cie Arthur Kuggeleyn et Cie Nicole Seiler. Par la suite, elle poursuit son expérience dans des voies contemporaines plus expérimentales. Avec Marco Delgado, elle est co-fondatrice en 2002 du collectif Delgado Fuchs, à qui l’on doit notamment Manteau long en laine marine… (2007).

Recherche terminée

© Christian Rausch

Manteau long en laine marine porté sur un pull à encolure détendue avec un pantalon peau de pêche et des chaussures pointues en nubuck rouge

En slip, en chemise, en short, à poil… Les costumes à forte tonalité rose et bleu ciel d’un duo complètement décalé autour de la dictature du corps aujourd’hui, dans la danse et ailleurs… Avec ironie, fraîcheur et un esprit résolument pop, Nadine Fuchs et Marco Delgado glissent avec plaisir entre humour et érotisme.

Leur note d’intention ?

« Attaquer sec mais décontracté.
Parler de la vie, de la mort et de sexe.
Faire l’économie d’un chorégraphe.
Prendre les choses futiles au sérieux.
Être radical sans être radicalement chiant.
Éviter les salles où tout le monde sait, où personne ne va.
Est-ce que c’est important de se raser les poils pubiens pour ce spectacle ?
Est-ce qu’il faut tout donner ?
Est-ce qu’il faut empêcher le public de dormir ?
Mentir.
Profiter d’être sur scène pour se sentir beau et sexy.
Dévoiler un peu d’intimité mais pas trop.
Faire que le spectateur n’en croie pas ses yeux.
Être infidèle aux auteurs de la pièce.
Ne pas prétendre que ce qu’on est en train de faire est véridique.
Faire des choses accessibles et en même temps légèrement irrévérencieuses.
Être nus sans être nus.
Se demander si c’est de l’art ce qu’on est en train de faire. »

Nadine Fuchs et Marco Delgado